Le Maroc reste le plus grand producteur de résine de cannabis en Afrique et l’un des plus importants au monde. C’est ce qu’a révélé l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) qui vient de publier son rapport pour l’année 2014.
Dans le document en question, il est signalé que les plus importantes saisies ont été réalisées en Afrique du Nord, et surtout en Algérie. Elles sont passées, indique cet organisme, de 53 tonnes en 2011 à plus de 211 tonnes en 2013. Du côté algérien, on indique que les quantités saisies en 2014 sont de l’ordre de 182 tonnes. Les plus grandes quantités saisies, l’ont été à l’Ouest du pays avec un taux de 80,80 %, alors que 105 tonnes ont été saisies aux frontières.
Pour dire que finalement les plus grandes quantités viennent du Maroc. «Le Maroc reste toujours le premier producteur de résine de cannabis sur le continent et l’un des premiers au monde, même s’il semble, d’après certaines informations, que la production y soit en recul», signale l’OICS dans ce rapport. Il est ajouté que le cannabis «reste une drogue illicite très préoccupante» en Afrique et sa production, son trafic et son abus «continuent de poser de graves problèmes». Il faut dire que les services de sécurité algériens procèdent de plus en plus à la saisie de plus grandes quantités de cannabis à l’Ouest du pays. Pour certains, si dans un premier temps, ces quantités sont destinées essentiellement au marché européen, ces derniers temps, elles sont écoulées en Algérie, où la consommation de drogue devient préoccupante chez les jeunes.

Elyas Nour