Lors d’une conférence de presse, tenue hier lundi, à Oran, Bencheikh Hocine, le commissaire de l’évènement « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 » dont le coup d’envoi est prévu le 16 avril prochain, a ouvertement déclaré que la ville de Constantine n’était pas suffisamment préparée pour accueillir un évènement culturel de pareille envergure.

Même si les préparatifs pour accueillir l’évènement « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 » prévu le 16 avril prochain vont bon train, le commissaire de cette manifestation culturelle a mis l’accent sur les nombreuses difficultés rencontrées par les organisateurs de cet évènement grandiose. « En matière d’infrastructures et de préparatifs, Constantine n’était pas préparé pour accueillir une manifestation aussi importante », a précisé lors d’une conférence de presse au siège du quotidien « El Djoumhouria », à Oran, Bencheikh Hocine.

Le commissaire, a précisé que « le riche programme élaboré dans tous les domaines artistiques ne sera pas affecté par les retards accusés par certains projets, dont celui de la bibliothèque urbaine confrontée au problème de vestiges romains découverts sur le site  et ceux du musée d’arts contemporains et du palais des expositions. »

Affichant son optimisme vis-à-vis de l’état d’avancement des infrastructures dont la salle « Zénith », dotée d’une capacité de 3 500 places et de deux étages pour les expositions et qui peut remplacer les espaces pas encore prêts, le commissaire a assuré que les pouvoirs publics algériens sont en train de mobiliser tous leurs efforts pour rendre « à la capitale de l’Est algérien son lustre de ville leader dans les domaines culturel et social dans la région ». « Un défi qui sera relevé par la coopération et la compréhension ». A propos de la dilapidation de fonds pour parachever les préparatifs de cette manifestation, M. Bencheikh a souligné que les organisateurs ne demanderont pas à l’Etat de nouveaux fonds, mais que « pour préserver la réputation de l’Algérie, tout l’argent a été dépensé de façon raisonnable ».

Interrogé sur la démission de la chargée de communication de « Constantine capitale de la culture arabe », Souici Faouzia qui a démissionné officiellement de son poste le 17 février dernier, dénonçant le commissaire et son adjoint qui ont décidé de «flamber» 450 000 dollars en 20 minutes (commande confirmée par les Chinois) pour les tirs pyrotechniques, il a qualifié cela d’un «non-évènement», en demandant à la concernée de fournir des preuves pour confirmer ses propos, si toutefois elle en possède. Pour rappel, l’ouverture de cette manifestation se fera le 15 avril prochain au centre-ville de Constantine à travers une grande parade de 22 véhicules représentant les pays arabes et six autres (6) grandes villes d’Algérie, accompagnée de troupes folkloriques.

 

Nourhane. S.

Notez cet article