Défense: L’Algérie, premier importateur d’armes en Afrique

0
1740

L’Algérie reste le plus grand importateur d’armes en Afrique. C’est ce qu’a confirmé le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute) dans son denier rapport publié aujourd’hui. Cette institution publie chaque année une étude sur le marché des armes dans le monde.

Le SIPRI note que «les importations d’armes en Afrique ont augmenté de 45 % entre les périodes 2005-2009 et 2010-2014. Les trois plus grands importateurs en Afrique, durant la période 2010-2014, étaient l’Algérie (30 % des importations globales sur le continent), le Maroc (26 %) et le Soudan (6 %)». Il faut signaler aussi que la région sub-saharienne, en proie à plusieurs conflits a importé beaucoup d’armes durant cette période, avec un taux d’augmentation avoisinant les 42%.

Cette instance met, par ailleurs, en relief la course à l’armement qui existe entre l’Algérie et le Maroc, ce qui fait d’eux les plus grands importateurs du continent. «Entre 2005-2009 et 2010-2014, les importations de l’Algérie ont augmenté de 3 % ; alors que celles du Maroc ont augmenté de onze fois leur volume», indique-t-on.

Le SIPRI affirme qu’en 2014, «les livraisons vers l’Algérie incluent un porte-hélicoptères en provenance d’Italie, un lot de 48 systèmes de défense aérienne, de la Russie, et environ 50 canons automoteurs de la Chine». Ceci au moment où le Maroc a reçu une frégate de la France. Seulement, ajoute-t-on de même source, l’Algérie dispose de plusieurs commandes d’armes en cours d’exécution. Il s’agit, signale-t-on, «de commandes passées en 2014, pour l’acquisition de deux sous-marins et 42 hélicoptères de combat en provenance de Russie ainsi que 926 APC (Armoured Personnel Carrier) ou véhicules de transports de troupes».

 Elyas Nour