Accusations contre la ministre de la Culture: Labidi défie le PT

0
290

Pour se blanchir des accusations portées à son encontre par le Parti des Travailleurs (PT), lui reprochant notamment un « conflit d’intérêts », la ministre de la Culture, Nadia Labidi, est décidément prête à tout. En effet, elle a demandé himself, hier mardi, une commission d’enquête parlementaire pour faire la lumière sur les graves accusations lancées par Louisa Hanoune et ses députés, selon l’APS.

La ministre a qualifié d’ « infondés » les griefs qui lui sont reprochés et défie ses accusateurs de présenter « les preuves » de ce qu’ils avancent, « s’ils en ont ». Pour sauver son honneur, puisque c’est de cela qu’il s’agit, la ministre s’est dit « disposée à aller loin ». Il s’agit, bien entendu, d’une « plainte pour diffamation » comme elle avait menacé dimanche dernier dans une lettre adressée à la patronne du PT, lui demandant de « démentir publiquement » les propos rapportés par le quotidien Ennahar. Lesquels propos, relayés ensuite par des députés du parti, reprochent à la ministre d’attribuer « tous les projets du secteur à ses amis ou à sa société ». Ce que nie Mme Labidi, qui a indiqué qu' »en tant qu’enseignante universitaire et réalisatrice, elle possédait avant de rejoindre le gouvernement une petite société qu’elle a abandonnée ». Elle affirme en « détenir des preuves ».

Louisa Hanoune, faut-il le rappeler, avait déclaré la guerre à Mme Labidi en déclarant que « la fonction de ministre de la Culture et celle de propriétaire d’une agence de production ne sont pas compatible. » Son bras droit et député Djelloul Djoudi, cité par El Watan, a enfoncé le clou en affirmant que « la ministre possède une société de production qui s’appelle Procom International, celle-là même qui produit l’émission ‘Sahla mahla’ diffusée chaque vendredi par l’ENTV. Il s’agit là d’un conflit d’intérêts ». Djoudi a ajouté que le film Le Patio a été produit par Procom International. « Ce film a été rejeté, dans un premier temps, par la commission de lecture de la manifestation ‘Constantine, capitale la culture arabe 2015’, mais, a-t-il souligné « après intervention d’un responsable du ministère, il a été repêché et a bénéficié d’un financement de douze milliards de centimes ». Le PT accuse en outre la ministre de la Culture d’avoir mis gracieusement le TNA  à la dispostion de l’ambassade des Etats-Unis, pendant trois jours, pour l’introduction de la troupe El Gusto en contrepartie d’une bourse aux USA pour son fils.