Le défenseur de l’équipe nationale algérienne, Aissa Mandi, évoluant au Stade de Reims (France), est nominé pour le prix Marc Vivien Foé, de meilleur joueur africain du championnat français.

Ce prix a été institué, depuis 2009, par Radio France internationale (RFI) et France 24. Ce sont les journalistes des deux médias, et d’autres publications aussi, après un vote, qui décernent ce prix. Mandi est l’un des éléments clés de l’équipe nationale depuis un moment déjà. Mais la course pour ce titre est, à priori, rude puisque les neuf autres concurrents sont d’excellents joueurs aussi. Ainsi, en plus de Mandi, les nominés sont Aymen Abdennour (Tunisie, Monaco), André Ayew (Ghana, Marseille), Jordan Ayew (Ghana, Lorient), Nabil Dirar (Maroc, Monaco), Vincent Enyeama (Nigeria, Lille), Max-Alain Gradel (Côte d’Ivoire, Saint-Etienne), Idrissa Gueye (Sénégal, Lille), Benjamin Moukandjo (Cameroun, Reims) et Clinton Njie (Cameroun, Lyon).

Les cinq précédents prix ont été dominés par la Côte d’Ivoire et la Maroc. Il y a eu Marouane Chamakh (Maroc), en 2009, Gervinho (Côte d’Ivoire) en 2010 et 2011, Younès Belhanda (Maroc), en 2012 et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon), en 2013. Ce prix a porté le nom du joueur Marc Vivien Foé, un ancien international camerounais, décédé le 26 juin 2003, d’une crise cardiaque survenue au cours d’un match ayant opposé le Cameroun à la Colombie, en Coupe des Confédérations, la compétition de la Fifa qui précède la Coupe du Monde.

Elyas Nour

Notez cet article