Amar Saïdani, l’homme fort et le patron actuel du très patriotique et révolutionnaire  FLN, doit rembourser, chaque mois, pas moins de 3000 Euros au Crédit du Nord, une vieille et très importante banque française, filiale de  la Société Générale. 

Amar Saïdani, l’une des personnalités politiques les plus influentes en Algérie, a contracté un crédit d’un montant de 347 500 euros auprès de cette banque française afin d’acquérir un appartement chic situé au boulevard Victor-Hugo à  Neuilly-sur-Seine, la ville la plus huppée de France ! Pour pouvoir acheter un appartement dans cette banlieue bourgeoise de Paris, Amar Saïdani a contracté un prêt dont le remboursement est étalé sur une durée de 15 ans, révèle-t-on dans les colonnes du livre Paris-Alger, une histoire passionnelle, écrit par les journalistes français Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet. 

Il est à noter qu’Amar Saïdani a contribué avec la « modique » somme de 317 500 euros pour compléter cet emprunt. Selon l’acte de vente, le leader du FLN a déclaré que cet argent provenaitt de « ses deniers personnels ». Jean-Yves Dupeux, l’avocat français d’Amar Saïdani, confirme, dans les colonnes de ce livre, que l’appartement parisien de Saïdani est occupé par l’une de ses filles.