Dimanche, le vol Annaba-Paris a été retardé d’au moins quatre heures, en raison d’un incident insolite qui a failli coûter la vie au commandant bord de ce vol d’Air Algérie. Ce dernier a été, en effet, percuté, sur le tarmac, par le bus qui transportait les passagers ! 

Sabri Salaâ, c’est le nom de ce commandant de bord, a failli être écrasé par un bus qui n’avait pas pris toutes ses précautions lorsqu’il effectuait ses manœuvres sur le tarmac de l’aéroport d’Annaba, une ville située à plus de 600 Km à l’est du pays. Mardi, ce commandant de bord était toujours hospitalisé à l’hôpital Ibn Roch d’Annaba. Il se trouve au service traumatologie, a-t-on appris de sources locales. Sabri Salaâ s’en est sorti avec quatre côtes fracturées, confient ces mêmes sources. Les passagers, quant à eux, ont réussi à s’envoler vers Paris, après avoir attendu plus de quatre heures à l’aéroport. Air Algérie dépêche a du, en effet, envoyer un autre pilote de ligne d’Alger.

 

Notez cet article