Le Groupe CMA CGM dément formellement les informations erronées diffusées dans votre article  en date du 2 avril 2015 (http://www.algerie-focus.com/blog/2015/04/la-banque-depose-plainte-contre-une-grande-entreprise-francaise-pour-transfert-illegal-de-benefices/) justifiant la publication immédiate d’un droit de réponse comme suit:

En premier lieu, cet article laisse entendre que votre journaliste s’est entretenu avec le PDG du Groupe CMA CGM, ce qui est totalement inexact : En effet, le seul échange qui ait eu lieu entre votre publication et CMA CGM, fut un échange verbal avec le Directeur de la filiale CMA CGM Algérie, et aucunement avec le PDG fondateur du Groupe Monsieur Jacques R. Saadé.

Advertisement

De plus, contrairement à ce qui est affirmé dans votre article, CMA CGM Algérie n’a pas « transféré des dividendes constitués de résultats de placements financiers dans des banques installées en Algérie depuis 2013…ainsi que d’importantes sommes de devises récoltées grâce à la location de plusieurs bureaux de son siège social» basé Alger.

En effet, CMA CGM société de droit français conduit des opérations de transport maritime en Algérie via sa filialeCMA CGM Algérie. CMA CGM dispose également de filiales dans le monde entier et procède, de façon légitime, à une consolidation financière de l’ensemble des bénéfices réalisés par chacune de ces filiales, en son siège social à Marseille.

Comme elle le fait partout ailleurs dans le monde, CMA CGM transfère ses bénéfices mondiaux en total respect avec les législations locales. Ainsi, en Septembre 2014, une demande a-t-elle été déposée auprès de la Banque Centrale d’Algérie visant au transfert à Marseille des bénéfices de CMA CGM Algérie pour les exercices 2011/2012 et 2013. A ce jour, cette demande suit son cours auprès de la Banque Centrale, et CMA CGM se conformera strictement à la procédure  prévue par la règlementation algérienne.

Enfin, contrairement à ce qui est affirmé dans votre article, le Groupe CMA CGM n’a nullement besoin de «renflouer les caisses de la maison mère » qui vient d’annoncer un résultat 2014 d’USD 584 M$, en hausse de 43%.

Depuis 1996, CMA CGM contribue au développement de l’économie Algérienne en proposant des solutions de transport maritime toujours plus performantes  aux entrepreneurs  Algériens. CMA CGM, qui emploie plus de 450 personnes localement, poursuivra le développement de ses activités en Algérie, en continuant d’investir en parfaite coordination avec les pouvoirs publics Algériens.

Notre réponse : 

Contrairement à ce qui a été affirmé par la direction générale de CMA CGM Algérie, nous avons bel et bien noté dans notre article qu’il s’agit de la filiale algérienne de CMA CGM. Après avoir sollicité les responsables de cette filiale pour nous fournir des explications, seul un monsieur a pris attache avec nous de manière anonyme. Cet interlocuteur anonyme s’est contenté de demander la source de nos informations, sans répondre à nos questions. Ce procédé relève d’un manque de transparence qui n’est guère digne d’une grande entreprise comme CMA CGM. En plus, dans ce droit de réponse, CMA CGM confirme qu’en Septembre 2014, « une demande a été déposée auprès de la Banque Centrale d’Algérie visant au transfert à Marseille, des bénéfices de CMA CGM Algérie pour les exercices 2011/2012 et 2013 ». C’est cette demande qui est justement au coeur de notre article, dans lequel nous expliquons les multiples infractions constatées par la Banque d’Algérie.