Constantine Hidja 2

Hidjab Constantine

Ces deux photos suscitent un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Elles ont été prises à Constantine comme l’indiquent clairement les inscriptions sur le véhicule. Mais qui est derrière cette campagne pour le voile intégral ?

Pour le moment, nous n’avons trouvé aucune source nous affirmant que cette initiative est l’oeuvre d’une structure ou association islamiste. Plusieurs sources locales ont indiqué à Algérie-Focus qu’il s’agirait apparemment d’un seul individu qui aurait décidé d’arpenter les rues de la ville avec ce véhicule pour attirer l’attention des gens sur ce qu’il lui semble être une « cause religieuse noble et légitime ». Mais même cette version n’a pas a été corroborée par des sources officielles.

Quoi qu’il en soit, ces deux photos massivement partagées sur Facebook, ont suscité une vive polémique au sein des internautes algériens. Certains crient au scandale et accusent les conservateurs et les islamistes de revenir à la charge par rapport à un thème qu’ils affectionnent particulièrement, à savoir celui de la tenue de la femme. D’autres, comme la page Facebook Radio Trottoir, réputée pour être proche du courant islamiste, applaudissent cette initiative et préconisent de la généraliser à tout le pays au nom de la morale religieuse.

Force est, en tout cas, de constater que le message de cette « campagne » est transmis très clairement à travers les photos publiées sur les réseaux sociaux : Toutes les filles qui portent un Hidjab in, moderne et qui s’accommodent des habits jugés « sexy » sont invitées à revenir vers les valeurs d’un l’islam rigoriste, en adoptant le voile intégrale, « hidjab moultazem », afin de ne pas «détruire la pudeur en Algérie».

Ainsi, aujourd’hui en Algérie, les jeunes femmes voilées qui se couvrent la tête tout en se permettant de porter des jeans qui épousent les formes de leurs corps sont devenues la nouvelle cible de certains courants politico-religieux. Sur les réseaux sociaux, l’auteur de cette drôle d’initiative a réussi à fédérer de nombreux Algériens qui vont jusqu’à afficher leur indignation à l’encontre de ces de ces jeunes filles qui s’habillent « de façon provocante ». Fort heureusement, si certains conservateurs ont adhéré à cette campagne visant à combattre « un hidjab moderne », de très nombreux autres Algériens, acquis à la modernité,ont dénoncé cette initiative « ridicule », en estimant que « la société souffre de maux bien plus profonds qui méritent d’être pris davantage au sérieux »…

Nourhane S.