La finale de la Coupe d’Algérie de football pourrait-elle ne pas se dérouler au stade du 5 juillet ? Cela pourrait être le cas si l’on se fie au communiqué publié, aujourd’hui, par la FAF (Fédération algérienne de football), sur son site Internet.

L’instance footballistique nationale a indiqué que «la date et le lieu du déroulement de la finale de la Coupe d’Algérie 2015 seront communiqués prochainement». Or, samedi dernier, à l’occasion d’une visite effectuée en compagnie du Ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, au stade du 5 Juillet, en chantier depuis plusieurs mois, le ministre des Sports, Mohamed Tahmi avait déclaré que cette infrastructure sera prête pour accueillir la finale de la Coupe d’Algérie, si jamais elle est programmée pour le 1er mai, comme c’est le cas généralement ces dernières années.

Advertisement

Ce «cafouillage» entre le ministère des Sports et la FAF pourrait avoir deux explications. Ou bien les responsables de la Commission de la Coupe d’Algérie, au niveau de la FAF, préfèrent attendre pour voir l’état d’avancement des travaux au niveau de ce stade d’Alger, ou bien, ceux-là, très «susceptibles» lorsqu’il s’agit de leurs prérogatives, ne veulent pas qu’une autre «entité» décide de la date, mais surtout du lieu, du déroulement de cette finale, même s’il est de notoriété publique que la date de ce rendez-vous footballistique a été toujours fixée selon le calendrier du Chef de l’Etat, surtout lorsque celui-ci se déplaçait encore au stade.

En tous cas, si la FAF a apporté cette précision, en indiquant que la date et le lieu seront communiqués ultérieurement, dans un communiqué rapportant les félicitations exprimées aux deux clubs finalistes, c’est surement pour dire que rien n’est encore décidé dans ce sens, contrairement à ce qui a été affirmé par le ministre. A moins qu’il s’agisse d’une guerre larvée entre la FAF et la tutelle, suite à l’échec dans l’obtention de l’organisation de la CAN 2017.

 Elyas Nour