Il y a eu une tentative de corruption concernant la rencontre de mise à jour de championnat professionnel de Ligue 1, CSC – NAHD, qui s’est joué vendredi dernier à Constantine, et qui s’est soldée par le résultat de 2 buts partout. C’est ce qu’a affirmé la Ligue de football professionnel (LFP), hier soir, dans un communiqué rendu public sur son site Internet.

«La Commission fédérale des arbitres (CFA) a procédé au changement de dernière minute des arbitres assistants du match CSC-NAHD, qui s’est joué à Constantine, le vendredi 10 avril 2015, et qui s’est soldé par un score nul (2-2). Ce changement est dû à une supposée tentative de corruption d’un arbitre assistant. L’affaire a fait l’objet d’une plainte officielle ainsi que de l’ouverture d’une enquête par la commission de discipline», indique la Ligue qui ajoute que «la Fédération algérienne de football continuera à veiller constamment au respect de l’éthique et à l’intégrité des compétitions et sanctionnera lourdement tout dépassement».

Qui des deux clubs est l’auteur de cette tentative de corruption ? L’instance ayant en charge le championnat professionnel ne dit rien à ce propos. Ce qui est par contre sur, c’est que l’affaire est entre les mains des enquêteurs des services de sécurité.

Il faut rappeler que les arbitres assistants de cette rencontre désignés par la CFA, à savoir Zerhouni et Rezgane, ont été remplacés à la dernière minute par Yahi et Allaoua. L’arbitre principal, Boukhalfa, n’a pas été changé. Depuis la multiplication des accusations de corruptions, ces derniers temps, avec la fin du championnat, c’est la première fois que la LFP réagit.

 Elyas Nour

Notez cet article