Les liaisons aériennes entre l’Algérie et la France vont être fortement perturbées mercredi et jeudi en raison d’un mouvement de grève, lancé par les contrôleurs aériens français. D’autres grèves sont prévues pour les semaines à venir.

Perturbations dans les airs. Les voyageurs en France se préparant à se rendre en Algérie, et inversement, ceux en Algérie, prévoyant de se déplacer en France, mercredi 8 et jeudi 9 avril, vont certainement être contraints de revoir leur plan. Le Syndicat national des contrôleurs aériens français (SNTCA) a effectivement appelé ce mardi 7 avril, via son site internet, à faire grève les deux prochains jours. « Le bureau national a rencontré ce mardi 7 avril la direction dans le cadre de la conciliation consécutive au préavis de grève déposé par le SNCTA pour les journées des 8 et 9 avril », peut-on lire sur le site internet du syndicat. Pour limiter les perturbations, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a appelé les compagnies aériennes à modifier leur plan de vol, en supprimant pas moins de 40% de leurs vols prévus pour demain.

40% des vols annulés

En Algérie, les compagnies aériennes, qui assurent les liaisons entre les deux pays, s’attendent à l’annulation de plusieurs de leurs vols, prévus pour les deux prochains jours mais elle disent ne pas être en mesure de pouvoir donner à l’heure actuelle plus de détails sur les départs et arrivées entre la France et l’Algérie annulés. Contactées par nos soins cet après-midi, Air France, Aigle Azur et Air Algérie invitent les voyageurs à se renseigner auprès de leurs agences locales sur le maintien ou non de leur vol.

Cette grève pourrait bien être la première d’une série. En effet, le syndicat français a également demandé aux aiguilleurs du ciel de poser des préavis de grève pour les périodes suivantes : du 16 au 18 avril et du 29 avril eu 2 mai. Motif du mouvement de grève : le premier syndicat des contrôleurs aériens de France réclame des négociations sur l’organisation du travail et le recul à 59 ans de l’âge de départ à la retraite des contrôleurs aériens.