Le Front des forces socialistes (FFS) va organiser, le samedi 18 avril prochain, à 13H, un meeting populaire à la salle Atlas de Bab El Oued (Alger).

Dans une lettre adressée aux militants du parti, le premier secrétaire, Mohamed Nebbou, a lancé un appel à ces derniers, pour une «mobilisation sans faille et une disponibilité entière pour faire de cette manifestation un événement politique majeur». «La réussite de  ce rassemblement est importante pour la consolidation de notre parti et la poursuite de notre démarche au service de notre pays», ajoute encore Nebbou. En l’occurernce, le projet de «reconstruction d’un consensus national pour une issue pacifique, consensuelle et démocratique de la crise complexe que vit le pays».

Optimiste

Malgré le report sine die de la conférence sur le consensus national, qui devait avoir lieu le 23 et 24 février dernier, le FFS veut faire bonne figure et rester optimiste. Mohamed Nebbou rappelle, à cet effet, que «ce qui a été entrepris est considérable, le parti continue d’explorer les chemins du consensus; cette démarche enregistre des avancées mais rencontre aussi des obstacles et des résistances». Pour lui, «certaines déclarations ou certains commentaires médiatiques donnent, parfois, l’impression qu’il existe une unanimité contre le parti et son projet». Mais, estime Nebbou, «les raisons d’espérer sont toujours là, bien présentes», et ce, pour deux raisons : «d’abord,  le projet répond aux besoins de la situation actuelle de notre pays ; ensuite la société algérienne montre un intérêt politique réel envers cette action». Pour le FFS, l’initiative, «malgré des difficultés conjoncturelles et l’absence d’une volonté politique clairement exprimée par le pouvoir, demeure riche d’espoirs et finira, étant incontournable, par aboutir. J’en suis convaincu».

Elyas Nour