Les crises intempestives de carburant que connait l’Algérie ces dernières années ne seront résolues qu’en 2020. Les Algériens vont devoir subir encore 5 ans les gigantesques queues devant les les stations-service. 

Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, qui s’est exprimé jeudi à ce propos, a reconnu le déficit actuel de notre pays en matière de stockage des produits pétroliers. Ce qui est à l’origine des tensions cycliques sur le carburant. Il a annoncé, par la même occasion, un programme de réalisation des capacités supplémentaires de stockage d’ici l’horizon 2020. Ce programme permettra à notre pays une autonomie de 30 jours, au lieu de 7 à 10 jours, selon les capacités actuelles.

Pour ce faire, le gouvernement a approuvé une enveloppe de 200 milliards de Dinars pour l’Entreprise nationale de distribution et de commercialisation des produits pétroliers (NAFTAL). Ces nouveaux projets se feront à travers l’obligation de doter les nouvelles raffineries d’une capacité de stockage de 300.000 tonnes de carburant. Ce qui augmentera par conséquent les capacités de stockage en carburant dans notre pays et lui permettra de venir à bout des pénuries et crises qui caractérisent ce marché.

 Arezki Ibersiene