La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) célébrera la Journée mondiale de la liberté de la presse coïncidant avec le 3 mai de chaque année en organisant un Forum des libertés sous le thème « Les libertés face à la régression continue ».

La rencontre-débat aura lieu ce samedi 2 mai, à partir de 10h30 au siège de la LADDH, sis à 05, rue Pierre Viala, niveau 101, Didouche Mourad, à Alger, indique l’organisation dans un communiqué. Quatre thèmes relatifs à la liberté d’expression son au programme de ce forum. Le premier est « La liberté pour la loi », qui sera animé par Mme Fatma Oussedik, sociologue et membre du réseau Wassila. Le deuxième sur « La régulation et la publicité deviennent des instruments de contrôle » et il sera développé par M. Belkacem Mestfaoui, professeur à l’Ecole national de journalisme. Le troisième est « Mouvement des chômeur, du droit au travail au droit à la simple expression » autour de Badi Abdelghani, avocat et défenseur des droits de l’Homme. « Pas de liberté de la presse sans les autres libertés » est le dernier thème, qui sera débeloppé par Ammar Belhimer, journaliste et universitaire. Les débats seront modérés par le président de la LADDH, Me Nouredine Benissad, ajoute-t-on dans le même document.

Le LADDH estime, en effet, que « ce n’est que lorsque les journalistes sont libres de surveiller, d’enquêter et de critiquer les politiques et les actions qu’une bonne gouvernance peut exister ».

Notez cet article