Des journalistes et travailleurs de la presse, militants associatifs et représentants syndicaux, regroupés au sein de l’Initiative Indépendante pour la Défense des Libertés d’Expressions ont vivement exprimé leur indignation, suite à la censure de l’émission El Djazaïria Week-End, diffusée par la chaîne privée éponyme.

Dans une déclaration-appel adoptée à cet effet, ils dénoncent  » les formes de pression récurrentes sur la presse nationale (publique et privée), notamment les pressions politiques exercées à l’encontre des animateurs de l’émission Djazaïria Week-End, diffusée sur les ondes de la chaîne TV El-Djzaïriya. La suspension de cette émission satirique représente un autre précédent grave dans l’histoire de la presse nationale. C’est une énième entrave à la liberté d’expression chèrement acquise par la lutte sans relâche d’Algériennes et d’Algériens. »

Ils affirment, par ailleurs, leur détermination à « ne pas se taire et laisser les tenants de l’autoritarisme et du capital financier les écraser davantage. »

Sous les slogans de « Halte à la répression ! » et « Pour une véritable expression libre et indépendante », ils appellent  » l’ensemble des journalistes et des travailleurs de la presse, ainsi que toutes les forces sociales éprises de justice et d’égalité à un rassemblement de solidarité le vendredi 1er mai 2015 devant la Place de la liberté de la presse, Alger. »

R.I.