Pour la première fois depuis de nombreuses années, la police a dispersé, dans la matinée de dimanche, les vendeurs de devises qui opèrent au Square Port-Saïd à Alger. Des dizaines de cambistes ont ainsi été embarqués par des policiers tôt le matin. C’est le choc dans un milieu qui a pris l’habitude de travailler dans l’impunité.

Selon des sources policières, cette descente de police est liée essentiellement à la découverte de quantités énormes de faux billets en Euro. Une première estimation fait état de la somme de 30 000 euros. Les services de police ont décidé de procéder à l’arrestation des cambistes de peur de trouver d’autres quantités de cette fausse monnaie.

E l’absence de bureaux de changes officiels, ce sont les vendeurs clandestins qui se chargent de fournir en devises d’innombrables Algériens en quête de monnaie étrangère.

L’activité est en principe interdite, mais les autorités laissent faire et de nombreux réseaux spécialisés dans la vente de monnaies étrangères se sont constitués.

 E. Wakli

Notez cet article