La série des drames aériens se poursuit en Algérie. Cette fois-ci, c’est un hélicoptère militaire qui s’est crashé dans la région d’Illizi, a-t-on appris de sources concordantes qui indiquent, en sus, qu’au moins deux militaires ont été tués. 

Selon les informations dont nous disposons pour l’heure, ce crash s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi à l’aéroport d’Illizi, situé à 1700 km au sud-est d’Alger.

De son côté, l’agence d’information chinoise Xinhua cite un témoin sur place et précise que l’hélicoptère a pris son envol à 20H50 (19H50 GMT), mais il « a aussitôt rebroussé chemin ». Cette même source révèle qu’un incendie « s’est déclaré au niveau du train arrière de l’hélicoptère qui a fini par tomber au sol, avant que les flammes ne se propagent dans tout l’appareil ».

Pour le moment, le ministère de la Défense n’a pas encore confirmé ces informations et il n’a diffusé aucun communiqué pour fournir des éclaircissements à propos de ce nouveau crash.

Pour rappel, les avions militaires algériens ont été victimes des derniers mois de plusieurs incidents et crashs. En 2014, l’aviation militaire algérienne a perdu plusieurs de ses appareils dans des accidents très tragiques à l’image du drame 11 février 2014 où pas moins de  77 personnes avaient été tuées dans le crash d’un Hercule C-130 qui assurait la liaison entre les wilayas de Tamanrasset et Constantine. Depuis, plusieurs autres incidents ont été enregistrés jusqu’à la fin de l’année 2014.

Notez cet article