Ali Benouari est en colère. L'ex candidat à l'élection présidentielle d'avril 2014 serait en train d'envisager de saisir la justice internationale contre le ministère de l'Intérieur qui refuse d'agréer son nouveau parti politique, Nida El Watan.

Selon plusieurs sources bien informées, Ali Benouari s'est envolé jeudi après-midi à Genève, en Suisse, où il aurait contacté un avocat très prestigieux pour étudier toutes les possibilités qui peuvent lui permettre d'interpeller la justice internationale contre l'attitude du ministère de l'intérieur algérien. L'avocat suisse approché par Ali Benouari serait un fin connaisseur des rouages du Tribunal Pénal International, nous apprennent nos sources. Pour le moment, rien d'officiel n'a été décidé et Ali Benouari n'aurait pas encore exprimé son intention d'enclencher définitivement une procédure judiciaire internationale. Pour rappel, “en violation de la loi et de la Constitution, l’administration du ministère de l’Intérieur m’empêche de déposer le dossier d’agrément de mon parti, Nida El Watan”, s’est indigné la semaine passée Ali Benouari dans un communiqué rendu public.

Advertisement

Ali Benouari se considère aussi victime d’ "une entrave d’un genre inédit” qui “vient cependant s’ajouter aux nombreux dysfonctionnements de la chaîne administrative, auxquels les citoyens algériens sont confrontés depuis longtemps". Soulignons enfin qu'Ali Benouari a été ministre au Trésor en 1991 et 1992. Il a résidé pendant de nombreuses années en Suisse où il avait désigné comme administrateur de L'Aéroport International de Genève  entre 2002 et 2006.