L’Algérie a récemment participé à une étude internationale réalisée par Children’s Worlds sur le bien-être des enfants dans quinze pays et les résultats sont édifiants. Notre pays arrive à la quatrième place juste après derrière la Roumanie (1e), la Colombie (2e) et Israël (3e). Cependant, sur l’échantillon de l’étude, à savoir 3.600 enfants sondés, 10% ont déploré notamment « l’insuffisance des espaces de loisirs dans leurs quartiers.»

Afin de mettre l’accent sur le bien-être des enfants en Algérie, des chercheurs de l’Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed ont élaboré une banque de données relative au bien-être de l’enfant. C’est ce qu’a annoncé à l’APS Habib Tiliouine, directeur du laboratoire de recherche en processus éducatifs et contexte social (PECS).

L’initiative entre dans le cadre d’une étude internationale sur « le bien-être de l’enfance dans le monde », menée par des chercheurs indépendants de quinze pays. Affirmant que l’Algérie est le seul pays arabe représenté au sein de ce réseau, leader en investigation sociale, basé à l’Université Goethe de Frankfurt (Allemagne) », le responsable de PECS s’est félicité des résultats et du classement de l’Algérie ,qui arrive à la quatrième position juste derrière la Roumanie (1ère), la Colombie (2ème) et Israël (3e).

Partant de ces résultats, M. Tiliouine a affirmé que cette étude d’envergure internationale devrait susciter l’intérêt des associations, des chercheurs et des institutions chargés de la prise en charge de l’enfance pour améliorer sa qualité de vie.

Sur les 3 600 enfants sondés en Algérie, une grande majorité a affirmé être relativement satisfaite et heureuse, tandis que 10% ont noté le manque d’infrastructures de loisirs dans leur quartier. Les chiffres de cette enquête devraient inciter les pouvoirs publics à combler ce déficit et à investir dans les loisirs afin de rendre la vie des enfants algériens plus agréable.

Nourhane S.

Notez cet article