L’heureux propriétaire de la toile «Les Femmes d’Alger (version O)», une toile peinte en 1955 par le légendaire Picasso, est un membre de la famille princière du Qatar. Selon le New York Post, ce célèbre tableau qui a fait connaitre Alger dans le monde entier a été acheté par le controversé Cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, l’ex-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar. Ce membre de la famille princière du Qatar a payé de sa poche pas moins de 179,3 millions de dollars, un record mondial, pour acquérir cette toile considérée par les critiques d’art comme un « chef d’oeuvre à la hauteur de Guernica ou des Demoiselles d’Avignon ».

Ce tableau est aussi l’un des derniers grands Picasso dans une collection privée. Il avait été vendu en 1997 pour 32 millions de dollars. Il est à rappeler que  Hamad ben Jassem al-Thani, surnommé « HBJ » en Occident, est considéré comme le concepteur de la diplomatie « agressive » du Qatar. Une diplomatie qui lui permis de devenir un acteur clé de l’échiquier politique au Moyen-Orient et dans le Monde Arabe.

Notez cet article