L’élimination de 25 terroristes à Bouira remet en selle la lutte des Algériens contre ce phénomène. Et c’est par la voix du ministre des Affaires étrangères que les autorités algériennes ont exprimé au monde leur vision du terrorisme.

Ainsi, Ramtane Lamamra estime « résiduel » le terrorisme en Algérie. « Le monde entier est désormais convaincu qu’il y a des pays pionniers dans la lutte antiterroriste et l’Algérie est en tête de ces pays », a-t-il soutenu.

Le ministre s’est félicité de la capacité de l’ANP et des services de sécurité à contrôler et à éradiquer ces cellules (terroristes), précisant que «cela confirme plus que jamais que l’Algérie est pionnière dans la lutte antiterroriste », rapporte l’APS. Ce genre d’opérations « exige la mobilisation de forces spéciales ».

C’est la première intervention publique d’un haut responsable algérien après l’élimination de 25 terroristes par l’Armée à Bouira. Une intervention d’autant plus appropriée que des médias français ont qualifié ces terroristes de « militants ».

Lamamra a profité de cette occasion pour inviter les autres pays à s’inspirer de l’expérience algérienne.