Les deux principaux accusés dans l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, à savoir Chani Medjdoub et Mohamed Khelladi, ont été condamnés, par le Tribunal criminel d’Alger, à dix années d’emprisonnement ferme chacun. Le prononcé du verdict a été fait ce matin. La condamnation est assortie d’une amende de 3 millions de dinars chacun.

Pour les autres accusés, le jury a prononcé une peine de sept ans d’emprisonnement à l’encontre d’Addou Sid-Ahmed et Taj-Eddine. Par contre, les autres prévenus, dont l’ancien secrétaire général du ministère des Travaux Publics, Bouchama, ont été relaxés.

La justice a également condamné les 7 sociétés étrangères à verser chacune 5 millions de dinars au Trésor public à cause des préjudices causés suite à ce scandale.

Les avocats de la défense semblent être plus au moins satisfaits des verdicts. C’est le cas de la défense de Chani Medjdoub qui ne pouvait espérer autant, puisque l’ancien homme d’affaires est déjà condamné à 15 ans de prison dans une affaire qui l’oppose à Algérie Télécom.

Essaïd Wakli

Notez cet article