Vidéo.  Une blogueuse libanaise s’insurge/ « Ma jupe est-elle une menace contre la sécurité nationale de l’Algérie ?

0
471

« Rihab Sebaaly est une jeune youtubeuse et blogueuse libanaise très connue dans le monde Arabe. Très active sur Youtube et sur les réseaux sociaux, elle revient, à chaque occasion, sur l’actualité du monde arabe qui l’interpelle en répondant de façon cinglante. C’est, d’ailleurs, ce qu’elle a réservé, dans sa vidéo, à tous ces hommes qui prônent leur droit de couvrir toutes les femmes algériennes et qui osent lui dicter une tenue en violant sa liberté et son droit de choisir.

Ainsi, après avoir répondu de façon très satirique et dure aux hommes religieux et aux fanatiques de l’Arabie Saoudite qui interdisent aux femmes de conduire des voitures, sous prétexte qu’elles risquent de se faire violer, publié en mars dernier, Rihab Sebaaly, la blogueuse libanaise ne reste, cette fois, pas indifférente à la campagne menée en Algérie contre les femmes et visant à les pousser à se couvrir.

Dans sa vidéo la jeune femme publie sa réponse au directeur de l’université d’Alger qui a, selon elle, cautionné une grave violation des droits et des libertés, en approuvant l’attitude de l’agent de sécurité qui a empêché une étudiante oranaise de passer son examen à cause de sa jupe jugée « trop courte ». «Dans quelle époque vivez-vous, bon sang ! Comment osez-vous empêcher une fille de passer son examen juste parce qu’elle porte une jupe ! », s’insurge-t-elle. S’adressant à l’ex recteur de l’université d’Alger, actuellement ministre de l’Enseignement supérieur, Rihab Sebaaly se demande si le fait de voir des femmes habillées en jupes courtes pouvait menacer «la sécurité nationale». La blogueuse libanaise reprend une photo des archives sur laquelle, en compagnie du feu président égyptien Gamal Abdel Nasser, deux jeunes algériennes étaient habillées en jupe.

« La tenue vestimentaire est une liberté individuelle et seule la fille peut décider si elle porte une jupe courte ou porte le voile », souligne avec assurance Rihab Sebaaly. La libanaise déterminée à aller jusqu’au bout dénonce également la montée de l’islamophobie en France, et revient sur l’incident de la jeune étudiante musulmane interdite d’accès à l’université en raison de sa jupe trop longue. En conclusion, la jeune femme affirme que «la femme a beau avoir une jupe courte ou longue, elle sera toujours vilipendée par ceux qui justifient le harcèlement ». Rihab Sebaaly a enfin souligné que le choix de la tenue relève de la liberté individuelle et le respect de cette liberté est un «devoir national».

Nourhane S.