L’ambassade de France en Algérie poursuit ses efforts et multiplie les initiatives pour la promotion de la francophonie dans notre pays. Cette fois, le public ciblé n’est autre que de futurs enseignants de français.

Pas moins de 62 stagiaires, issus des cinq écoles normales supérieures d’Algérie et majors de la promotion 2014-2015, seront ainsi accueillis au Centre de Linguistique Appliquée (CLA) de Besançon– Université de Franche-Comté, et ce du 2 au 29 août prochain, selon un communiqué de l’ambassade de France en Algérie. « Dans le cadre de la coopération algéro-française, l’ambassade de France appuie ainsi la formation pédagogique de futurs enseignants de français dans les écoles, collèges et lycées algériens, en offrant aux étudiants les plus méritants des départements de français des Ecoles Normales Supérieures en Algérie des stages d’immersion en France », annonce-t-on dans le même document.

Inscrivant ce stage d’été, dont le programme de formation s’étalera sur 100 heures, « dans le cadre de la coopération très active entre la France et l’Algérie dans le domaine de l’enseignement du français », les autorités françaises se fixent pour objectif de « perfectionner et actualiser les compétences de communication à travers une immersion linguistique et culturelle, développer des compétences didactiques et méthodologiques permettant de concevoir des activités pédagogiques adaptées aux niveaux et aux besoins des apprenants : être capable d’expliciter des choix pédagogiques, d’analyser des pratiques et d’évaluer des activités, expérimenter et concevoir des démarches actives et concrètes permettant d’accroître la participation et la motivation des apprenants et constituer une ‘boîte à outils’ de pratiques innovantes pour la classe de français langue étrangère et seconde ».

L’Algérie troisième pays francophone du monde

Selon les chiffres de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), repris dans le communiqué de l’ambassade de France, notre pays compte 11,2 millions de locuteurs, soit environ un quart de l’ensemble de la population. L’Algérie se classe ainsi troisième pays francophone du monde, derrière la France évidemment et la République démocratique du Congo (RDC), avec plus de 30 millions de locuteurs. Quoique notre pays, faut-il le souligner, ne fait pas partie de l’OIF. L’ambassade de France relève dans son communiqué une « vitalité de la francophonie » qui s’y traduit, entre autres, par « la participation de 10 000 personnes chaque année aux cours de français proposés par les instituts français d’Algérie. »