Nouria Benghebrit, ministre de l’Éducation nationale, est sortie de son silence face à la triche observée depuis le premier jour du baccalauréat 2015.  La ministre a révélé, lundi après-midi, que pas moins de  61 élèves ont été exclus le premier jour des épreuves. Par ailleurs, deux personnes soupçonnées d’avoir diffusé des sujets des épreuves du bac sur Facebook ont été identifiées, assure la ministre selon laquelle ces deux tricheurs sont issus de « deux wilayas différentes ». 

« Nous vivons une situation sans précédent avec les nouvelles technologies. Dans le futur, nous allons nous préparer à ce phénomène », a relevé encore Nouria Benghebrit qui avoue ainsi l’impuissance de son département ministériel à faire face aux tentatives de fraude via les réseaux sociaux. A ce propos, la ministre a expliqué que l’exclusion de de 61 candidats le premier jour du bac avait pour origine « le refus de remettre leurs téléphones mobiles aux surveillants ». Ces candidats ont été repérés par des surveillants au moment où il tentait de « communiquer en utilisant le mobile ». « Les réponses aux sujets sont dans les livres et non dans les réseaux sociaux« , a indiqué Nouria Benghebrit en guise d’avertissement.

Notez cet article