Bac 2015/ Benghebrit demande des comptes

0
121

Après les constats, voici venu le temps des sanctions. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé lundi les responsables de son secteur à « sanctionner sévèrement » ceux qui ont triché à l’examen du Bac. Elle a également promis des recrutements dans l’encadrement des établissements scolaires dès l’année prochaine.

La ministre de l’Education nationale, qui s’est exprimé lors d’une rencontre avec les responsables de son secteur des 48 wilayas du pays, a appelé les responsables du secteur « à prendre des mesures légales à plusieurs niveaux », préconisant des sanctions contre les personnes impliquées dans la fraude de manière directe ou indirecte.

Concernant la fraude justement, la ministre a estimé que le premier enjeu moral pour son secteur consistait à lutter, en premier lieu, contre « l’insouciance et la complaisance » des adultes.

La ministre a rappelé l’importance qu’elle voue à l’application de la charte d’éthique et de déontologie et à la stabilité du secteur « dans les plus brefs délais ».

Nouria benghebrit a plaidé pour un débat sur l’école algérienne avec la participation de tous les intervenants dans le domaine pédagogique, insistant sur l’importance de « la concertation autour du système d’élaboration des sujets ».

La ministre a également promis une « vaste » opération de recrutement qui concernera les directeurs d’établissements et les inspecteurs dans tous les cycles d’enseignement.

Ces déclarations font suite aux triches constatées lors du déroulement du Baccalauréat. Des triches qui se sont caractérisées par l’utilisation de la 3G dans la transmission des sujets d’examens des salles vers l’extérieur.

Essaïd Wakli