La 3 G sera-t-elle suspendue dans les centres d’examen des épreuves du baccalauréat répartis à travers le territoire national? Non, c’est faux, répond clairement la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit.

Celle-ci a précisé ce mardi qu’aucun « accord avec les parties concernées pour la suspension de la 3G dans les centres d’examen » n’a été signé par le ministère de l’Education Nationale. « Il a été demandé aux chefs de centres de couper le réseau Internet comme mesure préventive », a-t-elle expliqué dans une déclaration à l’APS. Concernant les multiples cas de triche constatés depuis le début du baccalauréat, la ministre a appelé les parents d’élèves à accompagner et à aider leurs enfants et à agir avec « sagesse et sérénité ». Par ailleurs, Nouria Benghebrit a expliqué que son département organisera juste après cette session, une conférence qui sera consacrée à l’évaluation des sujets d’examen du bac 2015.  Au cours de cette conférence, une enquête sera lancée pour procéder « à la révision du dispositif général d’élaboration des sujets du baccalauréat », a-t-elle conclu.