A la veille du mois de Ramadhan, les affrontements reprennent à Ghardaïa. Quatre personnes ont été brûlées dans des heurts qui se sont produits dans la ville du M’zab ce mercredi 17 juin, selon plusieurs sources concordantes.

Les quatre victimes étaient à bord de leur véhicule, lorsque des cocktails Molotov ont été lancés sur eux par des individus inconnus. La voiture a donc pris feu et ses occupants ont été « grièvement brûlées », d’après une source à l’hôpital de Ghardaïa où ils ont été évacués.

Un autre véhicule en stationnement a été également incendié dans la nuit de mardi à mercredi dans la ville de Berriane, alors que deux magasins ont été ravagés par des flammes en ce début d’après midi, rue Taleb Ahmed, en plein centre-ville de Ghardaïa, rapporte l’APS.

Ce type d’incident est devenu récurrent depuis le début des affrontements entre les communautés berbérophone et arabophone à Ghardaïa. Les tentatives de conciliation n’aboutissent qu’à des accalmies passagères. Le ministre des Affaires religieuses, lui, évoque un complot salafiste qui vise les mozabites, de rite ibadhite.

Essaïd Wakli