La capitale pourrait-elle offrir à ses habitants et visiteurs un minimum de commodités pour passer d’agréables moments cet été? Plusieurs projets, allant dans ce sens, ont été lancés ces dernières années. L’une des réalisation les plus intéressants est celle des trois piscines des «Sablettes», sur les berges de…Oued El Harrach.

Ce lieu de détente est appelé à drainer les foules, vu la rareté de ce type d’infrastructures dans la capitale. L’accès aux trois piscines non couvertes est payant. Le tarif est malheureusement assez élevé: 1000 dinars par jour pour les adultes et 500 dinars pour les enfants.

 Gérées par l’OPLA (Office des parcs de sports et loisirs d’Alger), relevant de la wilaya d’Alger, ces lieux sont dotés de toutes les commodités (douches, parasols, barbecues…). C’est sur place justement que plusieurs responsables ont lancés, il y a trois jours, la saison estivale.

Ces trois piscines ont été réalisés dans le cadre de l’aménagement de l’Oued El Harrach, un lieu réputé, pourtant, pour ses odeurs nauséabondes. Une situation qui devrait être définitivement réglée dans peu de temps, à croire les promesses des pouvoirs publics.

Le projet de l’aménagement de Oued El Harrach a été lancé en juin 2012. L’enveloppe allouée est de 38 milliards de dinars. Ce projet est partie intégrante de l’aménagement des Sablettes. L’année dernière une première tranche a été livrée. Ces nouveaux lieux de détentes ont accueilli, selon les autorités locales,  près de 20 000 personnes durant les week-ends.

Elyas Nour 

Notez cet article