Il nous est tous arrivé, à un moment ou un autre, de découvrir que certains de nos amis sur Facebook n’étaient pas automatiquement visibles sur notre flux d’actualité. Au début, la première explication qui nous vient en tête est la possibilité qu’on ait été supprimé par nos contacts, mais la réalité est tout autre et c’est une spécialiste des réseaux sociaux qui le dit : Facebook choisir « aléatoirement » qui apparaît ou non sur notre fil d’actualité.

 Eh oui, c’est Facebook qui choisit nos “amis” qui n’apparaissent plus jamais dans notre flux et ce pour des raisons qu’explique Isabelle Mathieu, consultante et formatrice en réseaux sociaux, au magazine français l’Express. Pour la consultante, le réseau social le plus populaire au monde sélectionne, de façon arbitraire, les amis qui doivent figurer sur notre fil d’actualité. Si vous n’arrivez plus de voir les posts de votre amie préférée, alors que vous êtes toujours amies, c’est parce que «les règles du jeu ont changé sur Facebook ».

Les explications de Facebook sont pourtant claires : étant donné que ce réseau social fonctionne principalement sur la base de l’interactivité, les internautes doivent réagir en “likant” et commentent les posts et les photos de leurs amis. Si, par exemple, vous ne mettez jamais de likes à certains de vos amis, que vous ne commentez plus leurs statuts, Facebook juge automatiquement qu’ils sont inintéressants pour vous et les écartent de votre fil d’actualité. Pour Isabelle Mathieu, Facebook a décidé de faire le ménage en ne donnant accès aux internautes qu’à moins de 20% d’histoires sur le réseau social.

«En moyenne, 80 % des messages d’amis ou de pages sont désormais écartés du fil d’actualité d’un membre. Les 20 % qui restent ne sont pas tous lus pour autant, loin de là. Le deuxième niveau de tri, qui consiste à les classer par ordre d’« importance », est donc primordial », souligne-t-elle. La spécialiste ajoute que si une personne ne désire pas voir disparaître de son flux des gens qu’elle apprécie, elle doit impérativement s’intéresser à leur profil. Cela dit, Facebook mesure désormais nos affinités en fonction du nombre de likes et « comments ».

Nourhane S.