Libye/ Les factions renouent avec le dialogue à Alger

0
174

Le dialogue inter-libyen, sous l’égide des Nations Unies, s’ouvre, aujourd’hui mercredi, à l’hôtel El Aurassi. La réunion durera deux jours.

«Outre les questions liées à la formation d’un gouvernement d’union nationale, les participants auront également à se pencher sur l’examen des arrangements sécuritaires ainsi que sur les derniers développements de la situation en Libye», indique le ministère des Affaires Maghrébines, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes, dans un communiqué. L’Algérie espère peser de tous son poids pour que cette réunion, la troisième du genre, à laquelle prendront part de «nouvelles personnalités libyennes influentes sur le terrain», soit une réussite, notamment en réussissant à mettre sur pied un gouvernement d’union nationale.

A cet effet, le Ministre des Affaires Maghrébines, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel a rappelé «le contexte particulier dans lequel se tient cette rencontre entre les acteurs politiques et les personnalités libyennes», mettant, particulièrement, l’accent sur «la nécessité de fédérer les efforts et de faire converger les processus à l’effet de capitaliser les résultats engrangés jusqu’ici dans le but d’aboutir, le plus rapidement possible, à la formation d’un gouvernement d’union nationale capable de prendre en charge la mission névralgique et urgente de faire face au terrorisme et de réunir les conditions devant assurer une transition sereine vers la mise en place d’institutions démocratiques et pérennes, attributs d’un Etat fort et souverain».

Rappelons d’autre part que la sixième réunion ministérielle des pays voisins de la Libye, se tiendra à Ndjamena (Tchad), ce 5 Juin, alors que la réunion trilatérale Algérie-Italie-Egypte, est prévue au Caire deux jours plus tard.

Elyas Nour