Parti des travailleurs/ Louisa Hanoune appelle à taxer « les nouveaux riches »

0
288

Après une courte trêve, Louisa Hanoune part de nouveau à la guerre contre la « maffia ». Elle s’inquiète des échos qui lui arrivent concernant la Loi de Finances complémentaire 2015. «Les informations dont nous disposons sur la LFC 2015 et la LF 2016 sont pour nous une source d’inquiétude», a-t-elle dit lors de la célébrationdu 25 ème anniversaire de la création de son parti.

Pour la « patronne » du PT, le gouvernement peut gagner de nouvelles ressources en « « combattant les nouveaux riches, en luttant contre la corruption et en instituant une taxe sur la fortune ». Elle propose également de réduire la facture des importations, appelant à combattre tous les aspects de corruption et de dilapidation des deniers publics. Elle brocarde « les institutions vulnérables, la déchéance politique et l’émergence d’une oligarchie qui tend  à s’accaparer des centres de décision et étendre son hégémonie sur les institutions  de l’Etat et les assemblées élues ».

S’agissant de la situation dans la région, Louisa Hanoune s’inquiète des retombées de la situation sécuritaire sur notre pays. « L’Etat algérien peut résister de façon durable aux pressions extérieures  visant à entraîner l’Armée nationale populaire (ANP) dans des guerres fabriquées, et ce à travers la consolidation du front intérieur », a indiqué Mme Hanoune. Elle a par ailleurs salué le rôle de l’ANP qui « persévère dans sa lutte contre le terrorisme, la contrebande et les gangs de la mafia », d’autant  que l’Algérie « se trouve dans une région instable ».

Mme Hanoune a rappelé que « Daech et les Talibans sont tous de fabrication américaine et visent à démembrer le monde en petits Etats suivant un plan international à l’instar du plan du Grand Moyen Orient ».

Essaïd Wakli