Après la régularisation massive des jeunes algériens qui ont dépassé l’âge de 30 ans, le ministère de la Défense nationale a annoncé une nouvelle opération visant à « régler » la situation d’une autre catégorie de la population. Il s’agit, en effet, des jeunes algériens, nés avant 1992 et qui ont terminé ou abandonné leur études avant décembre 2011.

Mais contrairement à la campagne de régularisation des jeunes de 30 ans et plus, ce ne sont pas tous les jeunes qui entrent dans cette catégorie qui sont concernés. En plus de la limitation de la période de fin des études, le ministère de la Défense nationale exige à ce que les citoyens concernés aient déjà effectué leur formalité d’inscription auprès des bureaux du service national. Plus, les jeunes ne doivent pas être déclaré insoumis. Autrement dit, ceux qui n’ont pas effectué l’examen médical seront exclus de l’opération, au même titre que les insoumis.

Selon des sources proches de la Direction du service national (DSN), cette opération est menée dans le but de diminuer la pression qui s’exerce actuellement sur les casernes.

Cette opération permettra à des milliers de jeunes algériens de postuler à des postes de travail maintenant que leur situation vis-à-vis du service national est réglée.

L’opération a déjà démarré dans les centres et bureaux du service national à l’échelle nationale.

Essaïd Wakli

Notez cet article