Les appartements situées dans les sites AADL les plus proches des centres urbains seront affectés aux bénéficiaires les mieux classés. Oui, un classement des bénéficiaires sera établi pour savoir qui devra, par la suite, bénéficier de telle ou telle affectation de logement.

 C'est la méthode qui a été choisie par le ministère de l'Habitat pour organiser les affectations définitives des logements neufs de l'AADL. Le ministère travaille en ce moment même sur le classement des bénéficiaires de l'AADL.  "Il y a deux commissions qui travaillent pour arrêter un classement et savoir qui est le premier, qui est le deuxième et qui est le troisième", a révélé à ce sujet Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville. D'après ce dernier, "Il y a une série de critères à prendre en considération, comme ceux de l'actualisation des dossiers, du paiement, etc", a-t-il expliqué tout en promettant que son administration multipliera les efforts pour "ne léser et ne privilégier aucun souscripteur au dépend d'un autre".

Advertisement

Les affectations des appartements neufs dépendront ainsi du classement des bénéficiaires et de leur rang dans la liste établie par le ministère de l'Habitat. Dans ce contexte,  les sites les plus proches des centres urbains seront vraisemblablement réservés aux souscripteurs classés parmi les premiers de cette liste. Soulignons enfin qu'une fois les critères établis et le classement effectué, le ministère de l'Habitat a annoncé qu'il va inviter par Internet les souscripteurs de l'AADL 2 à remplir une fiche de vœu où ils pourront mentionner les sites où ils veulent résider, en les classant suivant leurs propres priorités.