La liste macabre des accidents de la route ne cesse de s’allonger. Durant la semaine écoulée, le nombre de victimes de l’insécurité routière s’apparente à un véritable bilan de guerre.

Du 23 au 29 juin dernier, pas moins de 85 personnes ont trouvé la mort et 740 autres ont été blessées dans 424 accidents de la circulation, selon le bilan hebdomadaire de la Gendarmerie nationale, répercuté sur le site Web de la Radio nationale.

Les bilans les plus lourds ont été enregistré dans les wilayas d’Alger, Bouira et Médéa ainsi que Tipsa, avec respectivement 25, 18 et 17 accidents chacune.

Le facteur humain, faut-il le souligner, demeure la cause principale de ces drames. Le comportement des automobilistes en est responsable dans 88,44% das cas, souligne-t-on de même source, sans toutefois préciser si la conduite meurtrière des chauffards a un lien ou pas avec le jeûne.