Dis moi combien d’argent tu dépenses pour t’habiller, je te dirai quel Algérien tu es. C’est la principale « morale » que nous nous pouvons tirer de la récente enquête réalisée par l’Office national des statistiques (ONS)  sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages. 

Une enquête de l’ONS révèle que la dépense globale des familles algériennes en habillement a presque triplé durant la dernière décennie (2000-2011) au niveau national, passant de 132 milliards DA en 2000 à 363,5 milliards DA en 2011.  Ainsi, la dépense mensuelle moyenne par ménage a, quant à elle, doublé pour atteindre 4.835 DA en 2011 contre 2.377 DA en 2000.

Les Algériens dépensent beaucoup d’argent pour s’offrir des vêtements et des chaussures. Mais, ce sont surtout les Algériens habitant dans des villas ou immeubles qui dépensent le plus pour en acheter, puisqu’ils consacrent en moyenne chaque mois, pas moins de 5.045 DA et 5.205 DA, soit une dépense supérieure à la moyenne nationale qui est de 4.835 DA. En revanche, la dépense la plus faible, qui est de 3.162 DA/mois, est enregistrée dans le milieu rural chez les ménages qui vivent dans des chalets, tentes et autres types de construction. Quant aux Algériens qui habitent dans des constructions précaires, ils dépensent 4.119 DA/mois en habillement. Ces données témoignent donc que les inégalités se creusent en Algérie selon le pouvoir d’achat des uns et des autres.

 Soulignons enfin que la dépense mensuelle moyenne des ménages augmente avec le nombre de personnes qui travaillent au sein du même foyer. Preuve en est, elle passe de 3.313 DA dans une famille sans aucune personne qui travaille à 6.455 DA dans un ménage avec 3 personnes et plus qui travaillent. Là encore, on constate très bien l’impact du chômage sur les familles algériennes. Précisons en dernier lieu que l’enquête de l’ONS a porté sur un échantillon de 12.150 ménages ordinaires.