Les événements de Ghardaia préoccupent au plus haut point les Algériens. Preuve en est l’alerte déclenchée au plus haut sommet de l’Etat mais aussi et surtout les nombreuses initiatives citoyennes lancées dans l’espoir de contribuer à l’apaisement des esprits dans le M’zab meurtri.

En effet, des élus locaux de Batna, dans les Aurès, ont organisé, hier soir dans la commune chef-lieu de wilaya, un ftour en l’honneur d’une centaine de notables mozabites établis sur place. Ont pris part à ce dîner fraternel, les P/APC, P/APW ainsi que de nombreux élus locaux de Batna. Le P/APC, Abdelkarim Maroc, organisateur de la soirée, a profité l’occasion pour lancer un appel à la sagesse et au calme à l’adresse des deux communautés en conflit, mozabite et châamba, les exhortant à « rejeter la fitna et la violence et à se dresser en rangs serrés pour l’unité du pays », selon l’APS.

De son côté, le Cheikh Ahmed Nasser, un des notables mozabites présent à cette cérémonie, a salué cette initiative qui, selon lui, démontre « la cohésion du peuple algérien ». Il , par ailleurs, appelé les habitants de Ghardaïa à « préserver l’unité nationale, colmater les fissures et rejeter la violence et les destructions tout en restant vigilants pour contrecarrer les manœuvres des ennemis de l’Algérie ».

A l’issu de ce ftour, les Mozabites établis a Batna ont décidé de rouvrir leurs magasins dans la soirée-même mettant ainsi fin à la grève entamée depuis deux jours par les commerçants de cette communauté berbère à travers tout le territoire national pour dénoncer le carnage de Ghardaïa.    

Elyas Nour

Notez cet article