Un calme précaire pèse sur la cité millénaire, aux portes du désert saharien, depuis les affrontements qui ont émaillé la vallée du M’Zab, faisant pas moins de 22 morts et plusieurs dizaines de blessés en l’espace de 48 heures seulement, au début de la semaine. Les habitants de Ghardaïa vivent depuis un an et demi aux rythmes des affrontements inter-communautaires entre ibadites et malékites. Le problème est ancien, l’origine incertaine. Selon plusieurs observateurs de la région, Ghardaïa est victime d’une crise multifactorielle : problème foncier, limites socio-économiques, intégrisme religieux, narco-trafic etc. Suite à la réunion d’urgence ordonnée par le Président Abdelaziz Bouteflika, l’armée a repris le dossier en main. La grande muette saura-t-elle trouver une solution pérenne ? Algérie-Focus vous propose une chronologie des évènements depuis le déclenchement du dernier cycle de violence à Ghardaïa.

 

 

Notez cet article