Crash d’Air Algérie/ Des erreurs dramatiques de l’équipage espagnol ont précipité le crash de l’appareil

0
126

A trois semaines du triste anniversaire du crash du vol AH 5017 qui reliait Ouagadougou à Alger, l’enquête judiciaire menée en France a révélé de nombreuses erreurs dramatiques de l’équipage espagnol de l’avion affrété par Air Algérie. Des erreurs qui ont précipité le crash de l’appareil le 24 juillet 2014 dans une région située dans le nord du Mali.  

« Si le pilote et le copilote avaient de nombreuses années d’expérience, l’enquête révèle qu’ils s’entraînaient sur un simulateur de vol qui ne reprenait pas exactement les caractéristiques de l’avion », nous apprend ainsi cette enquête judiciaire dont les résultats ont été révélés jeudi soir par Le Figaro sur son site Internet. Au cœur de la tempête, le pilote aurait ainsi essayé de tirer le manche en arrière pour « tenter de récupérer l’assiette de l’appareil ». Cette manœuvre serait liée à une mauvaise interprétation de la position de l’avion, déjà penché en arrière, amplifiant alors son décrochage et précipitant sa chute, nous apprend encore la même source.

D’autre part, le pilote et copilote espagnols « n’avaient volé en Afrique qu’une seule fois auparavant », indique la même enquête judiciaire. Ce défaut a joué terriblement en défaveur de l »équipage espagnol qui ne connaissait pas les spécificités de la région, notamment ses zones d’orages particulièrement violents, comme celui qu’a rencontré le vol. Notons enfin que les résultats de cette enquête judiciaire française menée par deux juges français n’ont pas encore été commentés par la direction générale d’Air Algérie.