À quelques jours avant l’aïd El-Fitr, certains jeunes continuent à mener des tentatives désespérées pour fuir l’Algérie et aller sous des cieux plus cléments. Avant-hier lundi, les garde-côtes ont affirmé, dans un communiqué, avoir fait avorter une tentative d’émigration clandestine de 12 jeunes hommes, âgés entre 19 et 24 ans, ayant pris le large à 2h du matin au niveau de la plage d’El Chat.

L’émigration clandestine demeure un phénomène inquiétant en Algérie. Depuis le début de 2015, près de 125 harragas ont été interceptés par les garde-côtes au large des côtes annabies. Avant-hier lundi, le groupement territorial des garde-côtes a annoncé l’interception de 12 jeunes hommes, âgés entre 19 et 24 ans qui tentaient de quitter l’Algérie à bord d’une embarcation de fortune.

Les harragas en question ont tenté de quitter le pays en prenant leur embarcation à 02H00 à la plage d’El Chatt, dans la wilaya voisine d’El Tarf, mais leur tentative a été avortée par une patrouille des Garde-côtes qui les a intercepté a environ 13 miles au large de ras El Hamra (Annaba) vers 04H00, selon l’APS.

La même source a ajouté que les 12 jeunes personnes ont subi une visite médicale d’usage avant d’être présentés devant le procureur de la République auprès du tribunal d’Annaba pour tentative d’émigration clandestine.

Nourhane S.

Notez cet article