La baisse du niveau scolaire des élèves algériens est très préoccupante. Algérie-Focus s’est procuré, ce lundi, les conclusions de l’enquête menée par la commission de réflexion installée par le Conseil des lycées d’Algérie (CLA), l’un des syndicats autonomes les plus influents du pays, sur l’évaluation du système éducatif algérien. 

Des conclusions effarantes !  Le niveau atteint en mathématiques, en langues, en lecture, en TIC et autres matières est tout simplement catastrophique. Preuve en est, cette enquête menée auprès des enseignants  de mathématiques dans le cycle secondaire fait ressortir que 70% des élèves sont faibles, 20% sont moyens et à peine 10% sont jugés comme bons ! Pis encore, 70% des élèves algériens ne maîtrisent même pas les opérations élémentaires de calculs « puisqu’ils recourent à la calculatrice pour chaque opération », constate l’enquête du CLA.

La même enquête conclut que le problème de la surcharge des classes accentue encore plus les lacunes des élèves en mathématiques. Concernant les langues étrangères, la même enquête a révélé que 40% des élèves sont faibles, 35% sont moyens et seulement 25% sont bons. 65 % des enseignants interrogés dans cette enquête impute ces très mauvais résultats aux méthodes d’enseignement inefficaces suivies à l’école primaire. Par ailleurs, les lycéens algériens ne se cultivent pas ! Ils ne lisent presque pas de livres puisque 80% d’entre eux n’ont lu aucun livre ! 10% ont lu moins de cinq livres, 06% ont lu entre cinq et 10 livres et, enfin, 04% ont lu plus de 10 livres. Un pourcentage ridicule. Des chiffres alarmants qui devraient inciter rapidement les responsables du ministère de l’Education nationale à trouver des solutions urgentes car il y va de l’avenir de notre pays.

 

Notez cet article