Kameleddine Fekhar, ex-militant du FFS à Ghardaïa, a été arrêté jeudi 9 juillet ainsi qu’une trentaine d’autres personnes à la mosquée.

Le Dr Kameleddine Fekhar, représentant de la communauté ibadite de Ghardaïa, dont les contradicteurs reprochent ses liens avec le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) et son appel pour une « intervention urgente de l’ONU » dans la vallée du M’Zab, a été arrêté jeudi 9 juillet à la mosquée du quartier Houache à la fin de la prière du Tarawih, aux alentours de 22h30, précise la page Facebook du militant. D’après ce message, l’arrestation a été musclée avec l’usage d’une « force excessive » et de « tirs à balles réelle à l’intérieur de la mosquée ». Elle ferait suite au mandat d’arrêt signé jeudi matin par le procureur général de la cour de Ghardaïa.

L’ex-membre du FFS et ex-responsable du bureau de la Ligue algérienne des Droits de l’Homme (LADDH) à Ghardaïa a été interpellé en même temps qu’une trentaine d’autres personnes, indique encore le message posté sur le compte Facebook de Kameleddine Fekhar.