Le bilan des morts s’est, encore, alourdi à Ghardaïa, dans la vallée du M’zab.  En effet, l’une des personnes blessées durant les affrontements de la semaine passée a succombé dimanche soir à ses blessures au niveau de l’hôpital Tirichine Brahim de Ghardaïa, a-t-on appris ce lundi.

Âgée de 53 ans, cette victime avait était touchée par un projectile à Guerrara. Depuis, elle a été transférée vers l’hôpital de Ghardaïa. Guerrara fait partie, avec Ghardaïa (centre-ville) et Berriane des trois localités qui ont été secouées, la semaine passée, par de violents affrontements.  Ce décès porte à 23 le nombre des victimes de ces événements tragiques. Selon un bilan officiel, 20 décès ont été enregistrés à Guerrara où se sont déroulés les affrontements les plus violents. 2 autres victimes ont été déplorées à Berriane et un mort à Ghardaïa.

Pour rappel, ces graves incidents ont poussés les plus hautes autorités du pays à provoquer une réunion d’urgence. Des mesures ont été prises. Ainsi, la wilaya de Ghardaïa est passée sous le contrôle du commandement de la quatrième (4e) région militaire. Une sorte d’ «état d’urgence» qui ne dit pas son nom. Par ailleurs, plusieurs personnes ont été arrêtées. Et aujourd’hui encore, un calme précaire règne à Ghardaïa.

Elyas Nour