Baisse sensible des importations, hausse des exportations hors hydrocarbures et baisse des recettes en devises : ce sont là les principales conclusions tirées d’un rapport rédigé par les Douanes et qui concerne la période du mois de mai dernier.

Ainsi, le rapport note que les importations algériennes ont diminué de 18,23% par rapport au mois de mai 2014, en passant de 5,54 à 4,53 milliards de dollars US. Dans le détail, les chiffres font ressortir une diminution pour les biens alimentaires (-3,30%), les biens de consommation non alimentaires (-26,79%) et les biens destinés à l’outil de production (-21,37%), et les biens d’équipements (-18,24%).

 Sur le plan des produits importés, le document indique que notre pays a essentiellement importé des véhicules pour un montant de 167 millions de dollars, en diminution par rapport au mois de mai 2014 de 36%. Le deuxième produit massivement importé est les « équipements électroniques pour téléphonie mobile » pour un montant de 159 millions de dollars, en légère baisse (1,15%) par rapport à la même période de l’année écoulée.

Parmi les produits alimentaires, les céréales, semoules et farines occupent la première place avec 352 millions de dollars, en hausse de 9,8 % par rapport à la même période de l’année précédente. Les laits et dérivés arrivent en seconde position avec 152 millions de dollars, en baisse de 30% par rapport au mois de mai de l’année passée.

Les exportations de l’Algérie ont sensiblement diminué durant le mois de mai passé. Les hydrocarbures, qui continuent à représenter l’essentiel des exportations algériennes avec 90,66% du volume global, passent de 5,44 milliards de dollars US en mai 2014, à 2,94 milliards de dollars US en mai 2015, soit une diminution de l’ordre de 45,85%. Tandis que les exportations hors hydrocarbures, qui demeurent relativement marginales, avec seulement 9,34% du volume global des exportations, affichent une augmentation de 81,48% par rapport au mois de mai 2014 en passant de 167 à 303 millions de dollars US

Par ailleurs, l’Espagne reste le principal client de l’Algérie avec une part de 19,80% des ventes algériennes à l’étranger, suivie par les Pays Bas et l’Italie avec respectivement 15,30% et 12,30%.

Cette tendance du mois de mai 2015 est pratiquement représentative de la situation du commerce extérieur du pays durant l’année en cours.

Essaïd Wakli