Un nouveau, un revenant et un promu. Qui sont les ministres désignés ce jeudi 23 juillet par Abdelaziz Bouteflika lors du second remaniement gouvernemental de l’année ?

Écarté au milieu de l’été, Amara Benyounes quitte le gouvernement quasiment dans l’anonymat. Le président-fondateur du MPA, qui a ardemment défendu la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un 4è mandat consécutif, cède sa place à la tête du ministère du Commerce à Belaïb Bakhti. Un poste que le porte-parole du RND connaît bien puisqu’il a déjà endossé les habits de ministre du Commerce en 1997, soit il y a presque 20 ans ! Bakhti était alors nommé par Lamine Zeroual.

Advertisement

Le remaniement partiel et inattendu, opéré ce jeudi 23 juillet, profite également Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des ressources halieutiques. À 48 ans, cet ancien haut fonctionnaire est promu ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche.

Le remaniement permet, par ailleurs, à deux personnalités politiques de l’ombre de faire leur entrée au gouvernement. En convalescence en France depuis près de trois mois, Abdelkader Khemri ne retrouvera pas son ministère puisqu’il a été officiellement remplacé par El Hadi Ould Ali, ex-directeur de la Culture de la wilaya de Tizi Ouzou. L’intérim au ministère de la Jeunesse et des Sports était assuré jusque-là par le ministre du Travail Mohamed El Ghazi.