Reportée à plusieurs reprises, l’application de la suppression de l’article 87-bis va probablement entrer en vigueur dès le mois d’août prochain.

C’est ce qu’a affirmé, ce samedi à Alger, le premier ministre Abdelmalek Sellal lors d’une visite dans la capitale. « L’article 87-bis du code du travail sera appliqué dès le mois d’août prochain, malgré la chute des prix du pétrole », a déclaré M. Sellal.

Il a précisé que l’application de cet article bénéficiera notamment aux bas salaires, ajoutant que l’Etat « continuera d’apporter son aide à l’investissement ».

La suppression de cet article permettra à des millions de salariés de bénéficier de fortes augmentations de salaires. Il s’agit notamment des hausses sur des salaires de base. Des augmentations qui peuvent aller de 3000 à 8000 DA, selon différentes sources syndicales.

L’article 87-bis du Code de travail définit le salaire national minimum garanti (SNMG). Celui-ci est composé de primes et indemnités. Certaines vont être supprimées.

La décision de la suppression -plutôt la réécriture- de l’article a été prise lors de la dernière réunion Tripartite (gouvernement, syndicats et patronat).

Essaïd Wakli

Notez cet article