Université de Tizi-Ouzou/ Sit-in pour la liberté de culte et de conscience

0
427

Un groupe d’étudiants a observé un rassemblement pour la liberté de culte et de conscience ce mardi à 11h devant l’ex-bibliothèque centrale dans le campus de Hasnaoua, à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO), a-t-on appris d’un manifestant.

Tout en exprimant leurs soutien et solidarité aux non-jeûneurs victimes des pratiques inquisitoire, les protestataires ont réclamé par la même occasion « le respect des libertés individuelles, de culte et de conscience, l’ouverture des restaurants universitaires pendant la journée durant le mois de Ramadhan ainsi que l’édification d’ une université républicaine et véritablement laïque ».

« A chaque Ramadhan, on assiste à plusieurs arrestations, agressions de citoyens kabyles ayant été surpris en train de manger ou boire. Des femmes, des couples et des jeunes ont été interpellés puis relâchés par la police. Ensuite, s’en suivent des excuses et des démentis. C’est le même scénario chaque année. Cette année, il y a eu la perquisition d’un café à Akbou et l’agression d’un non-jeûneurs à Boulimat. Réagissons pour dire halte à l’inquisition et aux intimidations et soyons solidaires avec toutes les victimes de l’intolérance »,ont écrit, en effet, les initiateurs de ce mouvement dans leur appel à rassemblement diffusé notamment à travers les réseaux sociaux.

La police, faut-il le souligner, a officiellement démenti tout acte d’inquisition à l’encontre des non-jeûneurs. A chaque fois, elle invoque le motif du « maintien de l’ordre » pour justifier ses descentes. Rappelons enfin que le premier « déjeuner républicain » a eu lieu durant le Ramadhan 2013 dans la ville de Tizi-Ouzou, à l’initiative de cadres et militants du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Depuis, plusieurs actions similaires ont été organisées un peu partout en Kabylie.