La population de la région de Bordj Bou Arreridj vient d’être secouée par un effroyable drame survenu dans la nuit du vendredi dernier. Dans le paisible village d’Echiffa, relevant de la commune de Khalil, sept personnes de la famille Ben Jeddou ont trouvé une mort tragique, asphyxiées au fond d’un puits. Les citoyens sont encore sous le choc de la catastrophe.

Ce qui a commencé par une simple action de nettoyage s’est malheureusement terminé par une catastrophe. Les frères Ben Jeddou ne savaient pas que la nuit du vendredi serait la dernière de leur existence. Voulant nettoyer le puits qui se trouvait dans un garage à l’intérieur de leur maison, les deux frères ont tenté de mettre en marche le moteur servant à pomper l’eau. Ce dernier ne fonctionnait pas convenablement, chose qui a poussé un des frères à descendre au fond du puits pour inspecter les lieux et connaître les raisons de la panne. Voyant que son frère tardait à remonter, le second frère est descendu à son tour pour ne plus jamais remonter. Ce fut le cas pour les quatre autres malheureux frères. Les sept personnes ont malheureusement péri étouffé, au fond du puits, par le gaz qui provenait du moteur.

Les autorités ont été alertées par un autre membre de la famille qui, effrayé par la scène, a appelé au secours. À leur arrivée, les éléments de la protection civile, accompagnés par une équipe de plongeurs, ont procédé au repêchage des corps sans vie des sept frères morts asphyxiés.

Selon le quotidien d’information arabophone El Bilad, les services de sécurité de la wilaya de Bordj Bou Arreridj ont ouvert une enquête pour connaître les circonstances exactes du drame.

Il est à noter que les sept victimes étaient âgées entre 18 et 31 ans. Six d’entre eux étaient pères de famille. L’enterrement a eu lieu hier samedi, dans l’après-midi, dans une ambiance des plus attristées.


Nourhane S.

Notez cet article