Contrairement à l’Algérie où renouveler son passeport relève du parcours du combattant, au Japon la procédure peut être expédiée en trois minutes seulement. Dans ce pays, pas de bureaucratie, ni de longues files d’attente grâce à l’introduction des nouvelles technologies. Contrairement à notre pays.

Le génie et la créativité des Japonais n’ont pas de limiter. Preuve en est, cette machine similaire au distributeur automatique d’argent qui permet, en l’espace de trois minutes seulement, de renouveler son passeport. Grâce à cette haute technologie, les Japonais s’épargnent de subir le calvaire des Algériens, coincés pendant toute la journée, au niveau des daïras pour proroger ou se voir délivrer ce document très important.

Au Japon, le concerné arrive au niveau de l’appareil, composé d’un grand écran qui lui explique la procédure. Il est censé, dans un premier temps, introduire sa pièce d’identité avant que la machine ne lui demande de faire de même avec son document arrivé à expiration. La procédure est totalement tactile. L’appareil instruit le demandeur de mettre son empreinte et de patienter un moment avant de prendre la photo. Au bout de trois minutes exactement, la machine octroie au client le nouveau passeport fermé et prêt à l’utilisation.

Cet exemple qui témoigne de l’intelligence et de la créativité des Japonais ne devrait-il pas inspirer nos autorités pour procéder sérieusement à l’informatisation de l’administration algérienne ?

Nourhane S.

Notez cet article